Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

"la poésie est une pipe"

  • Back to the future of Giordano Bruno

     

     

    Nous déclarons cet espace infini,

    disent Marty McFly et Jennifer Parker

    les deux héros de Back to the Future

    un film des années 80.

    Je m'appelle Marty, dit Marty.

    Je m'appelle Jennifer, dit Jennifer.

    Et nous déclarons cet espace infini.

    Monte dans la DeLorean1, dit Marty à Jennifer.

    Monte dans la DeLorean,

    Jennifer.

    Nous partons faire

    un voyage dans le temps.

    Tu connais Geoffrey Marcy?

    demande Jennifer à Marty.

    Non, pas du tout, dit-il.

    Et pourtant Marcy c'est presque Marty!

    Geoffrey Marcy est LE spécialiste des exoplanètes

    dit Jennifer.

    Il est le coresponsable de la mission Kepler

    qui a découvert 715 planètes extrasolaires.

    WOW, dit Marty.

    Geoffrey Marcy dit, dit Jennifer:

    10 % des étoiles de type solaire possèdent des planètes

    dont le rayon est 1,5 fois celui de la Terre

    et qui reçoivent de leur soleil des flux d'énergie

    compatibles avec la zone habitable.

    Ce qui donne 5 milliards d'exo-Terre dans la Galaxie!

    WOW, dit Marty.

    WOW, WOW.

    Alors que l'hiver est de retour en 1580,

    Giordano Bruno

    a une vision.

    Pour la première fois un homme a l'intuition que l'univers est infini.

    Je ne sais plus qui je suis, dit Bruno.

    Je ne sais plus où je suis.

    Pour la première fois

    un homme va voir de l'autre côté du miroir.

    Il n'y a plus de centre.

    La Grande Ourse a des collants fluo.

    Derrière, il y a un univers infini.

    Du ciel

    le capot se soulève

    comme celui de la DeLorean.

    Je n'arrive plus à dormir, dit Bruno.

    Je n'arrive pas à le croire.

    Il n'y a aucun astre au milieu de l'univers

    parce que celui-ci s'étend

    également

    dans toutes les directions.

    Il est donc d'innombrables soleils

    et un nombre infini de terres

    tournant autour de ces soleils

    à l'instar des planètes de notre système.

    C'est l'apocalypse,

    littéralement:

    le dévoilement.

    Nous déclarons cet espace infini, dit Bruno.

    Marty règle la voiture sur 1580.

    Hélas les années 80, là, c'est pas vraiment les années 80.

    Bruno chauffe.

    Bruno est chaud.

    Bruno est vraiment très chaud.

    Ça chauffe grav'! dit Marty McFly.

    It's getting very hot, dit Jennifer.

    Sous-titré: pour Bruno c'est l'enfer.

    Monte dans la DeLorean,

    dit Marty.

    On part à la recherche

    de Bruno.

    Marty appuie sur l'accélérateur.

    Back to the future.

    Back to the future

    of Giordano Bruno.

    L'église a son propre tribunal.

    Bruno commet l'erreur

    de revenir dans son pays natal.

    Bruno restera enfermé pendant 8 ans .

    8 ans incarcéré.

    8 ans torturé

    dans une geôle misérable.

    8 ans.

    Le fun qu'on a

    en prison.

    8 ans de prison.

    Le fun qu'on a

    pendant 8 ans.

    8 ans de prison.

    8 ans au téléphone

    avec l'écho du Big Bang.

    8 ans pour réfléchir

    et se couper la moustache.

    Avec ses veines

    tendues comme des lames

    Bruno

    il peut se couper la moustache.

    Il peut trancher

    découper le jambon

    avec une superprécision.

    Giordano quelle veine:

    exopli exofluide exoflaque

    exolangue exosteak exoplaque

    exomorphe exobible exodieu.

    Je m'appelle Marty, dit Marty McFly.

    Je m'appelle Jennifer, dit Jennifer Parker.

    Je m'appelle Giordano, dit Giordano Bruno

    mais tout le monde m'appelle le Nolain.

    Le Nolain, c'est mon surnom.

    Je suis né à Nola

    un village

    aux environs de Naples.

    Le Nolain est à Noland, dit Marty.

    Oui, dit Jennifer,

    mais un jour une sonde ou un télescope porteront son nom.

    Comme le télescope Kepler:

    Ou l'observatoire spatial Newton:

    Connaissez-vous Geoffrey Marcy?

    demande à Bruno, Marty.

    Non, pas du tout.

    Geoffrey Marcy a découvert... euh...

    Geoffrey Marcy, reprend Jennifer,

    a découvert des centaines de planètes extrasolaires.

    Merci, dit Marty. Marcy, dit Jennifer.

    WOW, dit Bruno.

    Il a également confirmé la découverte

    par Michel Mayor et Didier Queloz en 1995

    de la première planète extrasolaire 51 Pegasi b

    à l'Observatoire de Haute-Provence2.

    WOW, WOW, dit Bruno.

    Geoffrey Marcy dit, dit Jennifer:

    Il faut étendre considérablement

    le spectre de longueurs d'onde que l'on scrute

    à la recherche de signaux extraterrestres.

    Il faut construire un gros télescope entièrement dédié à SETI3.

    Et soyons plus audacieux encore:

    envoyons une sonde vers Proxima du Centaure.

    Nous avons déjà fait des choses plus compliquées.

    A quelques centièmes de la vitesse de la lumière,

    nous pourrions y parvenir en un siècle, ce n'est pas si long.

    Ce serait un projet excitant, pacifique et unificateur

    avec à la clé, qui sait, une très bonne surprise.

    Et cette sonde pourrait s'appeler BRUNO, dit Marty.

    WOW, WOW, WOW, dit Bruno, WOW.

    Quand je suis dans la DeLorean

    j'écoute Gérard Manset, dit Marty.

    Est-ce un Dominicain? demande Bruno.

    Euh, non... C'est un concitoyen de Noland plutôt.

    Entrez dans le rêve, chante Manset.

    Justement, j'ai fait un rêve, dit Bruno.

    Et dans ce rêve l'univers était infini.

    Ce n'était pas un rêve, dit Jennifer.

    Entrez dans le rêve

    Voir les couleurs voir les formes 

    Enfin marcher pendant que les autres dorment

    Voir les couleurs voir les formes

    C'est ça, dit Bruno.

    C'est exactement ça.

    C'est exactement ça que je fais.

    Je rêve depuis 8 ans. Le fun que j'ai.

    8 ans de prison.

    Bruno dit qu'il a bien réfléchi.

    Cet espace est infini.

    Dieu aussi.

    La Terre et les astres

    comme ils dispensent vie et nourriture

    en restituant toute la matière qu'ils empruntent

    sont eux-mêmes doués de vie

    et vivants,

    c'est de manière volontaire,

    ordonnée

    et naturelle,

    suivant un principe intrinsèque,

    qu'ils se meuvent

    vers les choses et les espaces

    qui leur conviennent.

    Il n'y a qu'un ciel, une immense région éthérée

    où les magnifiques foyers lumineux

    conservent les distances qui les séparent

    au profit de la vie perpétuelle et de sa répartition.

    Ces corps enflammés sont les ambassadeurs de l'excellence de Dieu,

    les hérauts de sa gloire et de sa majesté.

    Ainsi sommes-nous conduits à découvrir l'effet infini

    de la cause infinie;

    et à professer

    que ce n'est pas hors de nous

    qu'il faut chercher la divinité,

    puisqu'elle est à nos côtés,

    ou plutôt en notre for intérieur,

    plus intimement en nous

    que nous ne sommes

    en nous-mêmes.

     

     

     

     

     

     

    Message aux extraterrestres:

    Nous déclarons cet espace infini.

     

    Messages aux extraterrestres:

    Pour Giordano Bruno c'est fini.

    1Une voiture légendaire qui, dans un film de Robert Zemeckis, sert aux héros à voyager dans le temps.

    2Les exoplanètes sont une spécialité provençale moins connue que la tapenade et le pastis.

    3Search for Extra-Terrestrial Intelligence, Institut de recherche de l'intelligence extraterrestre.

  • OVNI

     

     

    Chers extraterrestres,

    Si vous ne comprenez rien à ce que je raconte,

    ce n'est pas grave: mes semblables non plus.

    Mes semblables ne sont pas mes semblables.

    Ce serait bien commode s'ils l'étaient

    Ils sont infiniment plus proches de moi.

    Mais nous ne parlons pas la même langue.

    Pour eux, vous êtes des démons.

    Certains pensent que vous contrôlez

    le destin de notre planète.

    D'autres que vous kidnappez des vaches

    pour en extraire une enzyme particulière,

    nécessaire à votre survie.

    C'est rassurant.

    Ici on voit beaucoup d'OVNI.

    D'Objets Volants Non Identifiés.

    Surtout des soucoupes.

    Des soucoupes volantes.

    Avec les lumières et tout.

    Selon L'Inconnu,

    un magazine des années 1990,

    un peu partout dans le monde,

    des créatures venues d'ailleurs

    au volant de leurs soucoupes volantes

    enlèvent des humains et leur font subir

    de mystérieux examens médicaux.

    Une inquiétante menace

    pèse sur notre planète.

    Sans blague, ce n'est pas vous quand même?

    Ce n'est pas vous dans la soucoupe?

    Une soucoupe avec des stries

    de couleurs rouge, vert, bleu

    comme de l'acier surchauffé.

    Deux petits hommes en combinaison.

    Une lumière très forte, comme un flash.

    Un cerisier taillé au sommet.

    Et partout, partout, de la poussière.

    C'est bien étrange cette poussière.

    Ce n'est quand même pas vous

    qui mettez de la poussière partout?

    Panique face à un mur transparent.

    C'est bien mystérieux étrange bizarre.

    Je retrouve mes huit cochons morts

    sans raison particulière, dit Vincent.

    Mes cochons sont morts sans raison.

    Mes cochons sont morts.

    Mes cochons, mes cochons.

    Mes huit petits cochons sont morts.

    C'est bien étrange.

    Pourquoi sont-ils morts?

    Ça ne meurt pas comme ça des cochons.

    Paniqué, je ne sais plus quoi faire, dit-il.

    Les extraterrestres, ils ressemblent à des robots.

    Ils sont blonds, ils ont les cheveux bouclés.

    Je suis paralysé mais je vais travailler.

    C'est bien mystérieux tout ça.

    On nous cache des choses.

    Mais je vais travailler.

    Mes huit petits cochons morts.

    Sans doute la radioactivité, disent les ufologues.

    Les ufologues sont des spécialistes.

    Les ufologues sont des spécialistes en soucoupes volantes.

    On nous cache des choses, disent-ils.

    Les ufologues sont des spécialistes en choses cachées.

    Ils sont spécialisés en cachette.

    Ils sont spécialisés en cachette de choses.

    Les voisins se plaignent du bruit, eux.

    Les voisins se plaignent du bruit des choses.

    Ils s'y connaissent en bruit, les voisins.

    Il y a péril en la demeure, disent-ils.

    Ils voient des OVNI, ils fondent un collectif anti bruit.

    Il voient des robots, aux cheveux bouclés.

    Ils préviennent les autorités.

    Je joue du synthétiseur.

    Il faut faire un rapport, disent les voisins.

    Il joue du synthétiseur.

    Oui, j'essaie d'entrer en contact avec une autre civilisation.

    Bref, des pompoms girls armées de 22 long rifles,

    Des commerçants avec des battes de baseball,

    Des professeur les mains pleines de copies.

    Vertige et paranormal.

    Je vais me faire éclater.

    Ils veulent que j'arrête.

    De longues files d'attente, la hausse du chômage.

    Je comprends. Le stress.

    Affection, travail, santé.

    Boum on me tire dessus, rien à faire.

    Pour en finir avec le jugement du voisin,

    on tire sur le voisin.

    Une grande lumière.

    On ne sait plus qui est qui.

    Qui est-ce?

    Est-ce que c'est le voisin?

    36 17 LINCONNU.

    Doujequijevaije.

    D'où viens-je? Qui suis-je? Où vais-je?

    Les voisins ne savent plus qui ils sont.

    Ne savent plus qui sont les voisins.

    Je m'envole, je flotte.

    J'espace.

    Synthétiseur.

    Les voisins veulent flotter mais ils ont peur.

    Les voisins aiment le flottement.

    La solitude et l'isolement.

    Catalyse.

    Espace-temps.

    La grande peur du bug, ou de l'AVC.

    Des Porsches pleines de pauvres types.

    Les voisins avec des Porsches.

    En fait plein de pauvres types.

    Qui rêvent de flotter, ont peur, ont honte.

    Des enfants-rois. Des enfants isolés.

    Avec un costume de voisin.

    Très tôt, le voisinage.

    Les murs ne sont pas très épais.

    Les voisins et leurs pattes.

    Comme des araignées de l'espace.

    Les voisins ne dorment pas, pilotent des drones.

    Chers extraterrestres,

    Nous savons très bien que vous n'êtes jamais venus sur Terre.

    Ce qui est venu, ici, ce qui vient avant tout, c'est le désir.

    Se laisser submerger.

    C'est notre mission.

    Avaler le bleu du ciel.

    Mais nous sommes dépassés.

    L'économie marchande nous envahit est en train de nous envahir.

    L'économie marchande nous dépeuple.

    Les OVNI sont des antithèses

    de notre précarité.

    Ça n'a jamais existé.

    Je vais tous me les faire.

    Nous n'avons jamais existé.

    Je vais les fumer, dit Denis.

    Mais il n'est pas sérieux, il n'aime pas sa vie.

    Il aimerait tout recommencer.

    Il a vraiment rencontré

    des êtres aux pattes griffus.

    Aux yeux noirs en forme d'oeufs.

    Dépourvus de cils et de sourcils.

    Aux membres très longs et filiformes.

    De gigantesques sauterelles.

    Ils sont venus chez lui.

    Ils ont tout enlevés, tout pris.

    Meubles, télé.

    Job à la semaine dans un hard-discount.

    La solitude cuite sur place.

    L'espace comme une grande table de fer.

    Le grand domaine de la solitude.

    Rien qu'aux USA, il y aurait près de quatre millions de "contactés".

    La Terre est sous contrôle.

    Selon L'Inconnu,

    un magazine des années 1990,

    la Terre est sous contrôle.

    Kennedy et Truman on vendu la Terre aux extraterrestres.

    En gros titre: Kennedy et Truman on vendu la Terre aux extraterrestres.

    Ici

    sur Terre

    on voit beaucoup d'OVNI.

    Ici

    on ne fait que ça.

    Voir des OVNI.

    Le Russe Kazantsev est allé jusqu'à prétendre

    que l'Ange Gabriel, qui visita la Vierge Marie

    et lui annonça la naissance du Christ,

    aurait été un extraterrestre

    spécialiste en insémination artificielle.

    Certains estiment que les extraterrestres

    ont l'intention de faire muter notre espèce

    pour des desseins aussi impénétrables que terrifiants.

    Mais qui aurait intérêt à ce que la vie nous terrifie?

    Il faut chercher le mobile.

    Qui aurait intérêt à ce que la vie nous terrifie?

    A qui profite la terreur?

    Nous sommes au seuil de nos propres Atlantides.

    Ici

    Nous n'avons pas besoin d'OVNI.

    Ici

    Chacun vit séparé du monde.

    Ça sent le steak et le métal.

    Pourquoi n'avons-nous pas existé?

    Autant d'hommes, autant de bulles.

    Autant de sectes.

    Des îles. Piste d'atterrissage.

    Pour une morale primitive.

    Austère. Punitive. Autoritaire.

    Des esprits dans des bulles.

    Je ne voulais pas vivre dans une bulle.

    Alors j'ai disparu.

    J'ai soufflé dessus.

    Tout mon corps de pécor est tombé dans le vide.

    Je suis hors champ.

    Je regarde le ciel.

    Selon les astronautes,

    l'espace sent le steak et le métal.

    Je sens le steak et le métal.

    Je suis l'espace.

    Carmen véritable gitane.

    Met ses dons à votre écoute. CB 350 Francs.

    Le docteur Christian Tal Schaller

    est un véritable orchestre du bien-être.

    Manouchka, médium magnétiseur,

    cartes gitanes, lignes de la main,

    sorcellerie, transfert d'énergie.

    Pratique la Macumba. 24 rue Lacan.

    (En face du parking de la poste.)

    Nous nous sommes visités.

    Dieux et diables en nous-mêmes.

    Blessés par nous-mêmes.

    Des soucoupes de métal.

    Un monde qui s'en veut.

    Une illusion féroce.

    Clochards et croquants.

    Mal diagonal.

    Préhistoire sous la langue.

    J'ai recraché ma pastille comme une soucoupe volante.

    Je suis devenu un extraterrestre pour l'homme.

    Mes semblables ne sont pas mes semblables.

    Mes semblables viendront d'ailleurs.

    Du hasard et du vide,

    de quelques fluctuations quantiques,

    complètement non-nécessaires,

    sont sortis l'amour et la mort.

    Et maintenant la solitude

    cherche la solitude,

    partout dans tout l'univers.

    Dans tout l'univers et même plus.

    Selon L'Inconnu,

    un magazine des années 1990,

    plus d'un Américain sur dix est absolument persuadé

    qu'Elvis est toujours en vie.

    Plusieurs groupies spirites vendent par milliers

    des enregistrements du King

    réalisés par trans-communication.

    36 17 LINCONNU.

    Love me tender, love me true.

     

     

     

     

     

     

    Message aux extraterrestres :

    Love me tender, love me true.

  • JE SUIS UN YAMAHA

    (autobiographie du synthétiseur de Jean-Loup Chrétien)

     

    chretien_24.jpg

     

    Je suis un Yamaha. Je suis tout plat. Je suis avec Jean-Loup. Je flotte sur ses genoux. C'est magique la musique. Oui, c'est magique la musique. Je suis dans la station MIR. Je suis dans la station spatiale russe. Je flotte sur les genoux de Jean-Loup. Nous sommes en 1988 et je flotte sur les genoux de Jean-Loup. J'aime bien ça. Jean-Loup est un astronaute français. Jean-Loup est le premier Français à être allé dans l'Espace. Jean-Loup est le premier francophone et le premier Européen de l'Ouest à être allé dans l'Espace. Je flotte. Je suis en apesanteur. Je suis un synthétiseur. Je suis un orgue électronique. Je remplace l'orgue historique de la basilique de Saint-Maximin. Jean-Loup aime jouer de l'orgue. Jean-Loup aime jouer de l'orgue à la basilique de Saint-Maximin. Jean-Loup est un général de brigade de l'armée de l'air qui aurait pu finir sa carrière comme organiste. Mais Jean-Loup est parti dans l'Espace. Oui, Jean-Loup est parti dans l'Espace en 1982. Jean-Loup flotte dans l'Espace en 1982. Jean-Loup délaisse l'orgue historique de la basilique de Saint-Maximin en 1982. Jean-Loup délaisse son orgue et moi je n'existe pas encore. Je n'existe pas en 1982. Je suis un Yamaha de 1988. Je suis un Yamaha de 1988 donc je n'existe pas en 1982. Je ne suis pas sur les genoux de Jean-Loup en 1982. En 1982, je ne suis qu'un projet. Je ne suis qu'une idée. Je ne suis pas dans l'Espace. Je suis dans la tête d'un ingénieur Yamaha. Je suis un synthétiseur Yamaha dans la tête d'un ingénieur Yamaha. En 1982, l'équipe de France de Foot accède à la demi-finale de la coupe du monde. En 1982, l'équipe de France de Foot accède à la demi-finale de la coupe du monde et fait de l'ombre à Jean-Loup. Jean-Loup revient sur terre. Jean-Loup revient sur Terre et la Terre c'est un terrain de foot. La Terre c'est un terrain de foot. Jean-Loup retourne à Saint-Maximin. Jean-Loup revient de l'Espace et retourne à Saint-Maximin. Jean-Loup retrouve son orgue. En 1982, on entend à nouveau l'orgue de la basilique de Saint-Maximin. En 1982, on entend à nouveau l'orgue de la basilique de Saint-Maximin mais on entend aussi Les Lacs du Connemara, un tube de Michel Sardou sorti en 1981. "Terre brûlée au vent des landes de pierre. Autour des lacs, c'est pour les vivants." C'est pour les vivants, oui, et c'est pour les synthétiseurs aussi. Les temps qui viennent viennent aussi pour les synthétiseurs. Alors je vais me déployer. Je vais me déployer dans l'espace-temps. Entre 1982 et 1988, je me déploie. Je découvre l'espace-temps. Je suis dedans. J'apparais. Je fais mon apparition. Les hurlements des supporters, le souffle de l'orgue, les lacs du Connemara. J'entends tout ça car je suis sorti, je suis sorti de la tête d'un ingénieur. Je suis sorti. Comme un poil. Je suis sorti d'une oreille d'ingénieur. Un poil dans l'espace-temps. Un superpoil ? Oui, un superpoil. Je découvre l'espace-temps. Je fais mon apparition. Comme un gecko soudain repéré sur un mur à la mi-saison, je fais mon apparition. Je m'agrippe à l'espace-temps. Avec mes petites pattes quantiques, je m'agrippe au col de Jean-Loup. Je m'agrippe à sa combinaison. Je monte dans la fusée. J'accompagne Jean-Loup dans l'Espace. En 1988, J'accompagne Jean-Loup dans l'Espace. En 1988, Jean-Loup retourne dans l'Espace. Jean-Loup rejoint à nouveau la station MIR. Même entraînement à la Cité des Etoiles. Même fusée Soyouz. Même pas de tir. Seule différence : moi. Je suis anecdotique. Je suis anecdotique et en même temps je crois qu'on peut le dire : je suis vachement révolutionnaire. Je suis là. Je me suis échappé de la tête. Je me suis échappé de la tête et maintenant je m'échappe de la Terre. Je m'échappe dans une fusée. Je suis un Yahama dans une fusée. Je suis un Yamaha dans les bras de Jean-Loup. Je suis dans la station MIR. Je suis dans la station spatiale russe. Je suis une idée de Michel Chevalet. Je suis une idée du journaliste scientifique français Michel Chevalet. J'ai été commandé à Yamaha par Michel Chevalet qui travaille à l'époque pour TF1. J'ai été commandé à Yamaha par Michel Chevalet dont le fils prenait des cours de synthé chez Yamaha. C'est Michel qui a eu l'idée. Michel a des idées. Michel a eu l'idée de commander à Yamaha un Yamaha. Quelle bonne idée. Quelle bonne idée pour accompagner Jean-Loup dans l'Espace. Quelle bonne idée pour accompagner un organiste. Michel a eu l'idée de commander à Yamaha un Yamaha qui fonctionne sur 28 volts (le courant électrique à bord de la station). Je suis électrique. Je suis anecdotique mais je suis électrique. Je suis tout plat mais je suis dans l'Espace. Je suis un Yamaha 28 volts. Je suis tout plat mais je flotte. Je suis un Yamaha 28 volts mais je fais la révolution. Je suis une anecdote mais je ne suis pas une anecdote. Je suis anecdotique mais je suis dans l'Espace. Je suis dans l'Espace en 1988. En 1988 je suis dans l'Espace. Je flotte. Je flotte sur les genoux de Jean-Loup. C'est une anecdote mais c'est génial. C'est génial d'être un Yamaha 28 volts dans l'Espace. Je précise : sans le flair commercial de Yamaha, sans la ténacité d'Anne-Marie Blanchet, la collaboratice de Michel Chevalet, sans les démarches du CNES et l'aide de Lionel Suchet, sans l'entêtement de Michel - merci Mimi - je n'aurai sans doute pas pris la route de la station spatiale russe le 26 novembre 1988 à bord du Soyouz TM7. Je serais resté sur Terre. Je serais resté dans les rayons d'un supermarché. J'aurais fini ma carrière dans un paquet cadeau. J'aurais fini ma carrière au pied d'un sapin de noël. Ou pire : j'aurais fini dans les cadeaux de Boris. Oui, j'aurais fini chez Boris. J'aurais fini chez Boris qui est né en 1981. J'aurais fini par bosser pour Boris. J'aurais fini par jouer de la musique pour lui. Par jouer de la musique dans ses chansons. J'aurais fini par bosser pour ce déviant. Vous imaginez ? Au lieu de ça - OUF - je passe à la télé. Oui, 8 jours plus tard je passe à la télé. L'image du poste de contrôle de la station MIR apparaît à la télé. Les astronautes sont là ils flottent. Je suis là je flotte. Je flotte sur les genoux de Jean-Loup. PPDA demande : "Pouvez-vous nous jouer un petit air ?". Je suis flatté. Je flotte et je suis flatté. PPDA me parle. Je ne suis pas qu'un Yamaha tout plat. Je ne suis pas qu'un Yamaha tout plat, on me parle. On me demande de jouer un air. Je vais jouer c'est génial. Je vais jouer dans l'Espace. Je vais jouer un air dans l'Espace. Je vais jouer un air sur les genoux de Jean-Loup. Je suis flatté. Jean-Loup va me faire jouer. Jean-Loup va jouer When the Saints Go Marchin' In. Jean-Loup joue Oh, when the saints go marching in Oh, when the saints go marching in I want to be in that number When the saints go marching in Oh, when the stars fall from the sky Oh, when the stars fall from the sky I want to be in that number When the saints go marching in. Je suis un Yamaha spirituel. Je suis l'interprète d'un negro spiritual. Ce n'est pas rien. Ce n'est pas rien dans l'Espace. L'Espace c'est rien mais ce n'est pas rien. Je suis dans l'Espace et tout le monde m'entend chanter. Ce n'est pas rien. Je suis sur les genoux de Jean-Loup et Jean-Loup joue comme un fou. Jean-Loup joue pour TF1. Jean-Loup joue pour le CNES (Lionel Suchet, Alain Labarthe, Denis Thierion). Jean-Loup joue pour la sation MIR. Jean-Loup joue pour l'Espace. Jean-Loup joue pour la Terre. Je suis heureux. Je suis électrique. Il y a de l'électricité dans l'air même s'il n'y a pas d'air (enfin pas beaucoup). Il n'y a pas d'air mais je ne manque pas d'air. Je chante pour la Terre entière. Comme le vainqueur de The Voice ou de La Nouvelle Star. Je remercie Jean-Loup bien sûr. Et TF1 et les Russes et le CNES. Mais je dois bien sûr aussi remercier Michel Chevalet. Merci Michel ! Michel a droit à une standing ovation au coeur du STOUP le centre de contrôle des vols habités soviétiques. Michel a droit à une standing ovation et à un samovar de la part du directeur des vols russes Victor Blagov. C'est pas une blague je vous jure ! Je suis parti dans l'Espace en 1988 ! Je suis parti dans l'Espace et j'y suis resté ! Je suis un Yamaha et je suis resté dans l'Espace entre 1988 et 1999. Je suis resté 11 ans dans l'Espace. Ce qui n'est pas rien pour un synthé. Je suis resté 11 ans dans la station spatiale russe. Je suis resté dans la station spatiale russe jusqu'à ce que Jean-Loup vienne me rechercher. Jean-Loup est venu me rechercher. Jean-Loup retourne dans l'Espace en 1997. Jean-Loup retourne dans l'Espace en 1997 juste pour venir me rechercher (hein c'est bien ça Jean-Loup ?) Jean-Loup retourne dans l'Espace en 1997 juste pour me retrouver (hein c'est la vérité Jean-Loup ?) Moi son Yamaha. Moi son précieux. Moi son tout plat. Moi son orgue de l'Espace. Jean-Loup fouille dans la station. Jean-Loup me retrouve sous un tas d'instruments scientifiques. Jean-Loup me ramène avec lui cette fois-ci. Jean-Loup me ramène sur Terre. Le problème sur Terre ce n'est pas la Terre. Le problème sur Terre c'est les États-Unis. Le problème sur Terre c'est les douanes aux États-Unis. Le problème sur Terre c'est les douanes aux États-Unis même quand on vient de l'Espace. Même et surtout ! Les douanes américaines me saisissent. Au secours ! Au secours ! On me saisit ! Je suis saisi ! Mince, je suis saisi ! Je suis cuit ! Je suis tout saisi ! Aïe aïe aïe ! Au secours ! Je suis tout cuit ! Au secours Jean-Loup ! Les douanes me gardent en otage. Je suis un Yamaha. Je suis un otage. Je suis un Yamaha en otage. Je suis un otage tout plat. Je suis un otage de l'Espace. Je souhaite bonne chance aux synthés du 3ème type quand ils viendront sur Terre. Bonne chance le 3ème type ! Les douanes m'expliquent que j'ai été exporté d'Union Soviétique. Les douanes m'expliquent que j'ai été exporté d'Union Soviétique et que je suis revenu aux États-Unis. Les douanes m'expliquent que j'ai été exporté d'Union Soviétique et que je suis revenu aux Etats-Unis sans avoir rempli les formalités d'import-export. C'est une blague ?? Ah ben non, c'est pas une blague ! Non, non, c'est pas une blague ! Pas du tout ! C'est pas du tout une blague ! Comme dit Michel Chevalet dans son livre Comment ça marche? (mémoires spatiales d'un journaliste) : c'est incroyable mais c'est vrai ! Comment voulez que je remplisse les formalités d'import-export je dis ? Comment voulez-vous ? Je suis un Yamaha. Je suis tout plat. Je joue des negro spirituals. Je ne remplis pas des formalités. Je reviens de l'Espace. J'ai chanté pour la Terre entière. J'ai chanté pour tout l'Univers. Je suis la Nouvelle Star de l'Univers. Je ne suis pas un joujou. Je suis un orgue donc j'ai de l'orgueil. Je suis un orgue électrique donc j'ai de l'orgueil électrique. L'orgueil 28 volts . Vous croyez que je vais remplir des formalités ? Je suis le clavier de Jean-Loup. Je suis l'orgue spatial. Je suis le synthé negro spiritual. Je suis le Yamaha de l'Espace. J'hallucine ou quoi ! Vous croyez que je vais remplir des formalités ? Juste pour vos beaux yeux de civilisation américaine ! Vous y croyez vraiment ? Vous y croyez vraiment vous aux formalités ?! Je hurle mais on ne m'entend pas. Sur Terre on ne m'entend pas. Il faut que je sois dans le ciel pour chanter. Il me faut une fusée. Redonnez-moi ma fusée ! Jean-loup, sauvons-nous ! Jean-Loup aurait pu être inculpé de trafic d'instruments de musique. C'est pas une blague. Jean-Loup aurait pu être inculpé de trafic d'instruments de musique si le CNES et le Quai d'Orsay n'étaient pas intervenus. Il a fallu que le CNES et le Quai d'Orsay interviennent pour ne pas que Jean-Loup soit inculpé de trafic d'instruments de musique. J'hallucine ou quoi ! Je suis un Yamaha et j'hallucine ! J'ai dû me prendre un coup de jus ! C'est ça, je me suis pris un coup de jus ! Les douaniers m'ont branché sur du 220 ou quoi ? Mais bon sang, je fonctionne sur du 28 volts !! Il a fallu que le CNES et le Quai d'Orsay interviennent. Il a fallu que le CNES et le Quai d'Orsay interviennent et les négociations ont été difficiles. Les négociations ont été difficiles mais finalement je m'en sors. Je m'en sors. Je m'en sors donc je rentre. Je suis un Yamaha. Je rentre chez moi. Je suis libre. Je suis tout plat. Je suis sur les genoux de Jean-Loup. Même si ça ne flotte pas ça flotte. Avec Jean-Loup même si ça ne flotte pas ça flotte. Même si ça ne flotte pas je suis dans l'Espace. C'est bien ça j'aime bien ça. Moi j'aime bien mon Jean-Loup. J'aime bien ça moi finir mes jours avec mon Jean-Loup. J'aime bien ça moi finir mes jours de Yamaha sur ses genoux. Je suis un Yamaha. Je suis tout plat. Et je finis mes jours avec toi, Jean-Loup.



    sources : Michel Chevalet, Comment ça marche ? (mémoires spatiales d'un journaliste)